L'ANNUAIRE THÉÂTRAL

L’Annuaire théâtral est une revue savante qui se consacre à l'histoire des arts de la scène, c'est-à-dire non seulement au théâtre, mais aussi aux manifestations connexes telles que la danse, le cirque, reconstitution historique, le théâtre radiophonique, etc.

L'Annuaire théâtral, qui fait revivre la publication du même nom de Georges-H. Robert (de 1908), est publiée deux fois par année par la SQET en collaboration avec le Centre de recherche interuniversitaire sur la littérature et la culture québécoises (CRILCQ) de l'UQAM.

L'Annuaire théâtral pense le théâtre sous de nouveaux éclairages et privilégie l’histoire contemporaine tout en la contextualisant à la lumière des grandes traditions scéniques et dramaturgiques. Chacun des deux numéros annuels d’environ 190 pages comporte un dossier principal ainsi qu’une section consacrée à des études variées. Des notes de lecture sur des parutions récentes (monographies et périodiques spécialisés) complètent le sommaire.

L’Annuaire théâtral est membre de la Société de développement des périodiques culturels québécois (SODEP) et de l'Association canadienne des revues savantes (ACRS).

Pour vous abonner à la revue ou pour commander d'anciens numéros, cliquez ici.

Tous les numéros de L'Annuaire théâtral sont disponibles sur la plateforme Érudit.

ISSN : 0827-0198.

Équipe du comité éditorial

Direction :

  1. Catherine Cyr (Université du Québec à Montréal)
  2. Jean-Paul Quéinnec (Université du Québec à Chicoutimi)

Comité de rédaction :

  1. Nicole Nolette, présidente de la SQET (Université de Waterloo)
  2. Marie-Christine Lesage (Université du Québec à Montréal)
  3. Pauline Bouchet (Université Grenoble Alpes)
  4. Francis Ducharme (Université d'Ottawa)
  5. Hervé Guay (Université du Québec à Trois-Rivières)

Secrétariat de rédaction et gestion des abonnements :

  1. Marianne Côté-Beauregard (Université de Montréal)

Protocole de rédaction

Les manuscrits soumis pour publication doivent être adressés à la rédaction de L'Annuaire théâtral (lannuairetheatral@gmail.com) aux fins d'évaluation, en respectant impérativement les normes du protocole de rédaction.

haut de page

Dernières parutions

Numéro 62 (automne 2017) : L’informe théâtral

Ce dossier dédié à l’informe théâtral exprime le désir de valoriser une scène définitivement ouverte aux possibles (artistiques et poétiques, technologiques, culturels, géographiques) et enfin reconnue (les programmations dans les festivals internationaux le confirment), faisant naître un besoin de mieux la comprendre. Afin de révéler ce qu’une démarche informe libère « du potentiel à vivifier les pratiques scéniques contemporaines », Sylvain Lavoie et Anne-Marie Ouellet ont constitué le présent dossier de L’Annuaire théâtral, issu des réflexions menées lors du colloque de la Société québécoise d’études théâtrales en 2016. La diversité des articles indique bien que leur conception de l’informe théâtral, tout en s’inscrivant dans l’histoire du Long XXe siècle, passant de l’informe bataillien à l’excommunication de Galloway, embrasse des problématiques aussi bien liées à la poïétique du pli dans une dansethéâtre, à la dramaturgie sonore, aux défis de l’énonciation du texte pour l’acteur, au devenir de l’activité poétique de l’auteur qu’aux « dés- écritures » de plateau en général. La mise en valeur de cette scène de tous les possibles se prolonge à travers la section « Documents », particulièrement riche et accueillante. Dany Boudreault nous partage une liste, intitulée « La haine des animaux », extraite de son téléphone telle une « matière pour des textes dramatiques ou des poèmes à venir ». S’ensuit un dialogue entre les dessins de Magali Baribeau-Marchand et de courtes phrases d’Anne-Marie Ouellet issu du « Cahier à prolonger » qui accompagnait une installation de la compagnie L’eau du bain, et dont l’inachèvement nous invite « à prolonger les traits et à rêver ce qu’aurait pu être le résultat final ». Enfin, Sarah Berthiaume nous transmet le texte « Nyo-morgue », constitué « des mots [...] autour et en dessous de ceux qui se sont retrouvés dans la pièce Nyotaimori créée en janvier 2018 ».

SOMMAIRE

  1. Mot de la direction
  2. DOSSIER

    • Présentation
      L’informe théâtral : quand l’œuvre cherche de nouveaux modes de relation aux spectateurs
      Sylvain Lavoie et Anne-Marie Ouellet
    • De l’informe de Bataille à l’excommunication de Galloway : perspectives intermédiales sur le théâtre du Long XXe siècle
      Jean-Marc Larrue
    • L’activité poétique au théâtre, une forme en devenir? À travers La trilogie des flous de Daniel Danis et (e) de Dany Boudreault
      Cyrielle Dodet
    • Pour une poïétique du pli : étude d’un processus de création dansethéâtre
      Johanna Bienaise et Anne Sophie Rouleau
    • In-former l’énonciation de l’acteur : les défis des théâtres de Daniel Danis et de Christian Lapointe
      Émilie Coulombe
    • Tuer l’œuvre dans l’œuf : dés-écritures du plateau
      Anne-Marie Ouellet
    • De l’informe à la dramaturgie sonore au théâtre : le devenir ouvertement déclassé et enjoué d’une scène sans bord
      Jean-Paul Quéinnec
  3. DOCUMENTS

    • Quelques manifestations de l’informe
      Sylvain Lavoie et Anne-Marie Ouellet
    • La haine des animaux
      Dany Boudreault
    • Cahier à prolonger
      Magali Baribeau-Marchand et Anne-Marie Ouellet
    • Nyo-morgue
      Sarah Berthiaume
  4. PRATIQUES ET TRAVAUX

    • Posthumains sur scène
      Filip Dukanic
    • «C’est du thick»: penser la violence et le langage dans la pièce Rouge gueule d’Étienne Lepage
      Marie-Hélène Constant
  5. REVUE DES REVUES

    • Jeu nos 159, 161, 164, 165 (2016, 2017), Registres nos 19, 20 (2016, 2017), Alternatives théâtrales no 129 (2016)
      Sara Thibault
  6. RÉSUMÉS / ABSTRACTS / NOTICES BIO-BIBLIOGRAPHIQUES

 

Numéro 61 (printemps 2017) : Brigitte Haentjens : mouvances du texte et imaginaires du féminin

Consacré à Brigitte Haentjens, créatrice d’exception, le présent dossier de L’Annuaire théâtral vise non seulement à lui rendre hommage, mais aussi à combler un manque. Ayant en effet constaté la rareté des études savantes sur l’œuvre de Haentjens, Catherine Cyr a souhaité y pallier en proposant un ensemble de perspectives critiques, variées et complémentaires, allant du parcours historiographique à l’analyse interartistique en passant par les enjeux de l’adaptation et de la performativité, le tout suivi d’une section « Documents » qui prolonge les articles en faisant la part belle au processus de création. Les contributions réunies dans ce dossier creusent ainsi, chacune à sa manière, deux des principales lignes de force du travail de Haentjens : le rapport au texte et le rapport au féminin, l’un et l’autre étroitement liés à la problématique centrale du corps.

SOMMAIRE

  1. Mot des directrices
  2. DOSSIER

    • Présentation
      Dans le corps du texte, au cœur des territoires du féminin, le théâtre de Brigitte Haentjens
      Catherine Cyr
    • Brigitte avant Haentjens : un engagement artistique en Ontario français
      Louis Patrick Leroux
    • L’émergence de Sibyllines : une construction collective
      Alexandre Cadieux
    • La performativité du corps féminin dans le théâtre de Haentjens : quatre illustrations
      Gabrielle Lalonde
    • Les chambres fermées dans Malina
      Esther Laforce
    • Accompagner Brigitte Haentjens : mouvements d’une dramaturge
      Mélanie Dumont
    • Sorties du théâtre : pratique de l’interartistique chez Brigitte Haentjens
      Sara Thibault et Hervé Guay
  3. DOCUMENTS

    • Autour d’Une femme à Berlin
      Catherine Cyr
    • La langue de l’ennemi
      Evelyne de la Chenelière
    • Les filles des ruines et de la crasse
      Martine Delvaux
    • De l’esquisse à la scène
      Julie Charland
    • Aimer, sans complaisance ni indulgence : discussion sur la critique avec Brigitte Haentjens
      Alexandre Cadieux
  4. RECHERCHE-CRÉATION

    • Présence brute en scène
      Anne-Marie Guilmaine
    • Nous ne mentirons plus...
      Katya Montaignac
    • De l’utopie d’une présence brute
      Anne-Marie Ouellet
    • Tenir parole : le pari performatif de Non Finito
      Anne-Marie Guilmaine
  5. NOTE DE LECTURE

    • Ludovic Fouquet et Robert Faguy, Face à l’image : exercices, explorations, expériences vidéoscéniques, Québec, L’instant même, 2016, 273 p.
      Carole Marceau
  6. RÉSUMÉS / ABSTRACTS / NOTICES BIO-BIBLIOGRAPHIQUES

 

Numéro 60 (automne 2016) : Pratiques interdisciplinaires : processus de création en arts vivants

Copiloté par Johanna Bienaise et Marie-Christine Lesage, ce dossier est issu, en partie, des réflexions menées au sein des groupes de recherche que les deux professeures dirigent à l’Université du Québec à Montréal, soit, respectivement, le GRIAV (Groupe de recherche interdisciplinaire en arts vivants) et le PRint (Pratiques interartistiques & scènes contemporaines). Accordant une large place à la recherche-création, les analyses proposées ici, en plus de nous faire découvrir des conduites productives particulières, mettent au jour des méthodologies qui, au contact de pratiques et de formes composites, fluctuantes, n’ont d’autre choix que d’être agies, sinon transformées, par celles-ci. Alors que certains textes sont autoréflexifs, portant sur des démarches plaçant le corps de l’artiste au centre de l’expérience du métissage et du croisement, d’autres, consacrés au défrichage épistémologique ou à la question de la diffusion de la recherche-création, présentent un point de vue externe, imprégné toutefois de singularité.

SOMMAIRE

  1. Mot des directrices
  2. DOSSIER

    • Présentation
      In vivo : dans le laboratoire des pratiques interdisciplinaires
      Johanna Bienaise et Marie-Christine Lesage
    • Arts vivants et interdisciplinarité : l’interartistique en jeu
      Marie-Christine Lesage
    • Multimodalité et hybridité de la diffusion de la recherche-création : le point de vue des chercheurs-créateurs
      Chantal Provost
    • Quand la mobilité répond à l’ouverture multimodale d’une recherche-création en théâtre
      Jean-Paul Quéinnec
    • Le collectif comme mode d’intervention : Perturbations de La 2e Porte à Gauche
      Marie Mougeolle
    • D’une interdisciplinarité-processus à une interdisciplinarité-œuvre : La très excellente et lamentable tragédie de Roméo et Juliette de Catherine Gaudet et Jérémie Niel
      Johanna Bienaise
    • Les résonances de l’intime par la rencontre corps-voix-texte chez l’interprète en danse
      Manon Levac
    • Création interdisciplinaire et indiscipline de l’interprète-créateur
      Angélique Willkie
  3. DOCUMENTS

    • Écritures chorégraphiques et sonores imbriquées : récits de collaborations avec Danièle Desnoyers
      Nancy Tobin
    • Michel F. Côté : trois temps sur l’interdisciplinarité
      Morena Prats
    • Journal de création en images
      Catherine Gaudet
  4. PRATIQUES ET TRAVAUX

    • Un tragique de l’ébranlement : usages et enjeux de la catharsis dans Le sang des promesses (Littoral, Incendies, Forêts, Ciels) de Wajdi Mouawad
      François Jardon-Gomez
    • Parlez-en en bien, parlez-en en mal : Mademoiselle Clairon et son émancipation sociale par la scène
      Michaël Blais
  5. REVUE DES REVUES

    • Voix et images no 118 (2014), Degrés no 160 (2014), Tangence no 108 (2015), Jeu nos 154, 155, 156, 157 (2015)
      Sara Thibault
  6. RÉSUMÉS / ABSTRACTS / NOTICES BIO-BIBLIOGRAPHIQUES

 

Numéro 59 (printemps 2016) : « La scène surréaliste »

Se définissant essentiellement, selon le mot de Pierre Quillard, comme « un prétexte au rêve », le théâtre symboliste a sondé la scène mentale de l’invisible, de la suggestion, de l’intuition, du présage. Théoriquement hostiles au théâtre, dont ils rejetaient les conventions sclérosées, les surréalistes y ont pourtant aussi transposé à leur tour ce que Freud appelait « l’autre scène », celle de l’inconscient, marquée par le rêve et le fantasme. Le présent dossier rend compte de ce double mouvement de sape et d’appropriation. S’inscrivant dans le prolongement de récentes études sur la scène surréaliste, il ouvre la réflexion aux rapports entre le théâtre et les autres arts du spectacle : ballet, concert, cinéma, marionnette. Rassemblés par les soins de Sophie Bastien, les articles qui constituent le dossier offrent ainsi des perspectives variées et stimulantes sur l’histoire et l’intermédialité de la scène surréaliste. Ils sont complétés par un texte inédit du regretté Michel Corvin qui, revenant plus spécifiquement au théâtre, s’intéresse à l’apport du surréalisme au théâtre contemporain.

L'Annuaire théâtral no 59

    SOMMAIRE

  • Mot des directrices
  • DOSSIER

  • Présentation
    Les scènes du surréalisme
    Sophie Bastien
  • S’il vous plaît : le théâtre de boulevard au filtre de l’image dialectique
    Emmanuel Cohen
  • De Musidora à Mad Souri : l’influence du cinéma sur Le trésor des Jésuites de Breton et Aragon
    Léa Buisson
  • D’une expérience subversive du jeu théâtral à la création d’objets bouleversants par le groupe surréaliste de Bruxelles
    Nathalie Gillain
  • Hans Bellmer : portrait du premier marionnettiste d’un théâtre énergétique
    Shirley Niclais
  • Du Metropolitan Opera à Broadway : Dalí à la conquête de la scène américaine
    Mathilde Hamel
  • DOCUMENT

  • Une part d’héritage « objectif » du surréalisme au théâtre
    Michel Corvin
  • RECHERCHE-CRÉATION

  • Dans la fabrique des songes
    Florent Siaud
  • NOTE DE LECTURE

  • Jane Koustas, Robert Lepage on the Toronto Stage: Language, Identity, Nation, Montréal McGill-Queen’s University Press, 2016, 224 p.
    Nicole Nolette
  • RÉSUMÉS / ABSTRACTS / NOTICES BIO-BIBLIOGRAPHIQUES



    Numéro 58 (automne 2015) : « Interactions fictionnelles et scéniques dans le solo contemporain »

    Les spectacles faisant l’objet des analyses réunies dans ce dossier empruntent des formes très variées (création scénique pour un seul acteur, adaptation théâtrale de textes littéraires, soliloque scénique, spectacle de marionnettes, performance, déambulation) et sont issus du Québec comme d’ailleurs (France et Canada anglais). Considérant la diversité des spectacles retenus, dont certains constituent des cas limites, l’intention de Gilbert David et de Francis Ducharme, directeurs du dossier, n’est visiblement pas de circonscrire précisément les frontières du solo, d’en proposer une définition stricte. Ils entreprennent plutôt de mettre en lumière, à partir d’exemples éloquents, le potentiel créateur de cette forme. Chacun des auteurs du dossier décrit et analyse minutieusement un ou quelques spectacles d’un artiste. Non seulement ces études détaillées donnent-elles à voir les oeuvres, mais elles montrent aussi à quel point le solo, même dans son expression la plus minimale, est porteur de multiples discours – politique, social, intime. Condensé, centré sur l’acteur qui le porte, le solo est une forme ouverte.

    L'Annuaire théâtral no 58

      SOMMAIRE

    • Mot des directrices
    • DOSSIER

    • Présentation
      Dramaturgies, dispositifs et performativité du solo
      Gilbert David et Francis Ducharme
    • « Je suis dans une phrase qui bouge » : les vertiges baroques d’Un mage en été d’Olivier Cadiot, mis en scène par Ludovic Lagarde
      Florence March
    • La création en partage dans les solos de Jean-Marie Papapietro
      Hélène Jacques
    • Le soliloque et ses dispositifs scéniques : Jackie d’Elfriede Jelinek, mise en scène par Denis Marleau et Stéphanie Jasmin
      Marie-Christine Lesage
    • De l’acte de suivre à la critique du suivisme : les déambulations audioguidées d’Olivier Choinière
      Francis Ducharme
    • Performativité du « corps » autobiographique de la marionnette dans Billy Twinkle de Ronnie Burkett
      Jenn Stephenson
    • Le projet Andersen de Robert Lepage : (trans-)figurations du soliste démiurgique ou le nouveau théâtre du merveilleux
      Gilbert David et Maria Stasinopoulou
    • Le solo-machine : incursion dans le travail scénique de Carole Nadeau
      Hervé Guay
    • PRATIQUES ET TRAVAUX

    • Le pouvoir de consommer : le spectateur comme enjeu et acteur de l’économie du théâtre musical
      Laura MacDonald
    • Le théâtre du réel : une nouvelle vague flamande entre fiction et non-fiction
      Nele Wynants
    • Rhapsodisation et transpersonnalisation de la parole dans les Drames de princesses d’Elfriede Jelinek
      Sara Thibault
    • NOTE DE LECTURE

    • Nicole Nolette, Jouer la traduction : théâtre et hétérolinguisme au Canada francophone, Ottawa, Presses de l’Université d’Ottawa, 2015, 196 p.
      Annie Brisset
    • Marie-Thérèse Lefebvre (dir.), Chroniques des arts de la scène à Montréal durant l’entre-deux-guerres : danse, théâtre, musique , Québec, Septentrion, « Cahiers des Amériques », 2016, 323 p.
      Annie Brisset
    • RÉSUMÉS / ABSTRACTS / NOTICES BIO-BIBLIOGRAPHIQUES



      Numéro 56-57 (automne 2014-printemps 2015) : « Écouter la scène contemporaine »

      L’avènement des nouveaux médias a profondément bouleversé l’esthétique de la scène théâtrale occidentale. Traditionnellement défini par la rencontre réelle d’un acteur et d’un spectateur, le théâtre se voit en effet ajouter au XXe siècle une autre dimension, celle du virtuel, par la médiation des ressources technologiques de l’image (diapositives, film, vidéo) et du son (bandes préenregistrées, séquenceurs, modélisateurs). La recherche savante s’est longtemps concentrée sur les nouvelles images de la scène produites par l’intégration des écrans, vidéos, simulations 3D, laissant dans l’ombre leur important corollaire, les technologies sonores. Ce n’est que récemment, avec l’avènement des technologies numériques, que les chercheurs en théâtre ont commencé à s’intéresser aux nouveaux dispositifs sonores de la scène : spatialisateurs, environnements acousmatiques et immersifs, logiciels d’interaction et de transformation des sons, et à la reconfiguration des paramètres de la perception qui en résulte. Dans la foulée, les études sur le son au théâtre ont gagné plus de visibilité, se dégageant des pratiques techniques pour élaborer une réflexion critique et théorique sur le théâtre comme phénomène sonore, en se tournant notamment vers les champs connexes de la philosophie de l’écoute, des études intermédiales et des récentes Sound Studies. Le présent dossier de L’Annuaire théâtral témoigne du travail pionnier dans ce domaine du groupe international de recherche « Le son du théâtre / Theatre Sound ». Fondé par Marie-Madeleine Mervant-Roux (laboratoire ARIAS du CNRS, Paris) et Jean-Marc Larrue (CRIalt, Université de Montréal), ce groupe dynamique et prolifique est constitué d’une cinquantaine de chercheurs de différents pays réunis au sein de deux grands projets : « Intermédialité et spectacle vivant : les technologies sonores et le théâtre (XIXe - XXIe siècles) » (2009-2012) et « ÉCHO [ÉCrire l’Histoire de l’Oral] – L’émergence d’une oralité et d’une auralité modernes : mouvements du phonique dans l’image scénique (1950-2000) » (2014-2017), qui ont déjà donné lieu à plusieurs colloques et publications. L’Annuaire théâtral est très fier de contribuer à la diffusion de cette importante recherche dont une bonne partie se fait ici même, au Québec. Les articles qui composent ce numéro double présentent une nouvelle facette de la réflexion : rassemblés par les soins de Marie-Madeleine Mervant-Roux et Jean-Marc Larrue sous le titre « Écouter la scène contemporaine », ils proposent des études théoriques, historiques et formelles sur le travail du son et de l’écoute dans des productions scéniques marquantes des XXe et XXIe siècles, et sont suivis d’un entretien avec Scott Gibbons, l’un des plus éminents concepteurs sonores de notre époque.

      L'Annuaire théâtral no 56-57

        SOMMAIRE

      • Mot des directrices
      • DOSSIER

      • Présentation
        Dire le son (du théâtre)
        Jean-Marc Larrue et Marie-Madeleine Mervant-Roux
      • 1. Le son au théâtre : enjeux et perspectives

      • Théâtre : le lieu où l’on entend
        Jean-Marc Larrue et Marie-Madeleine Mervant-Roux
      • Dramaturgie du son : la matérialité de la voix et l’architecture du son / bruit dans le théâtre de Romeo Castellucci et de Robert Wilson
        Mladen Ovadija
      • Quand le corps réduit au silence répond : traumatismes, contre-mélodies et « objets voix » dans la pièce Krapp’s Last Tape
        Anna Sigg
      • 2. Le son et les créateurs

      • Luigi Pirandello : la voix du théâtre face à la machine qui parle
        Tania Vladova
      • L’expérience du Teatro del Suono d’Andrea Liberovici et Edoardo Sanguineti : théorie et pratique d’une nouvelle utilisation du son au théâtre
        Stéphane Resche
      • L’écoute en scène : les espaces sonnants dans Inferno de Romeo Castellucci
        Maude B. Lafrance
      • Pour une écoute poétique de la matière sonore : Brume de Dieu de Claude Régy
        Cyrielle Dodet
      • Transfiguration théâtrale des objets par les sonorités et valeur esthétique
        Daniel Urrutiaguer et Laure de Verdalle
      • La rumeur du monde : une étude du bruit de fond au Théâtre du Radeau
        Cécile Bosc
      • 3. Expérimentations et explorations intermédiales du son

      • Dispositifs sonores et écoute performative : le cas de l’Autoteatro par la compagnie Rotozaza
        Anyssa Kapelusz
      • Re : Walden, jouer Écho contre Narcisse : l’art poétique sonore de Jean-François Peyret
        Jean-François Ballay
      • Radio Cargo Cult Liturgy : essai de transposition du théâtre radiophonique dans le visible
        Rick Cousins
      • L’IRCAM et la voix augmentée au théâtre : les nouvelles technologies sonores au service de la dramaturgie
        Grégory Beller
      • Réflexion sur les distances : mise en scène des voix
        Ella Finer
      • RÉSUMÉS / ABSTRACTS / NOTICES BIO-BIBLIOGRAPHIQUES



        Numéro 55 (printemps 2014) : « Théâtre et formation : enjeux actuels de l’enseignement de l’art dramatique »

        Coordonné par Francine Chaîné et Carole Marceau, le présent dossier contient des études sur la formation des futurs enseignants en art dramatique ainsi que sur la formation des acteurs, des enfants et des adolescents. Il aborde également l’art dramatique comme une forme de thérapie. En contrepoids au langage parfois très abstrait des devis ministériels – voire abscons pour quiconque n’est pas familier avec la terminologie de la pédagogie –, les articles proposent une constellation d’outils pratiques et de stratégies, approfondis par leurs auteurs dans leur propre expérience d’enseignement ou de stage, qui favorisent le contact avec les élèves et la transmission des connaissances. En outre, la présence de collaborateurs étrangers, de France et du Brésil, permet d’établir des points de comparaison avec les pratiques québécoises. Les deux textes qui complètent le dossier dans la rubrique « Documents », un témoignage et un entretien, donnent l’occasion aux deux formateurs aguerris que sont John O’Toole et Jacques Lessard de présenter les techniques qu’ils ont affinées tout au long de leur parcours d’enseignant. Le dossier plonge ainsi au cœur de la pratique et soulève les questions fondamentales des visées et vertus de l’enseignement de l’art dramatique dans la formation des élèves.

        L'Annuaire théâtral no 55

          SOMMAIRE

        • Mot des directrices
        • DOSSIER

        • Présentation
          L’enseignement de l’art dramatique au Québec : convergences et divergences des pratiques pédagogiques
          Francine Chaîné et Carole Marceau
        • La formation à l’enseignement d’une discipline artistique : développement de compétences professionnelles
          Chantale Lepage
        • Former au Brésil un artiste-pédagogue-chercheur : un exercice complexe
          Maria Lúcia de Souza Barros Pupo
        • Enseigner une « gymnastique d’ouverture à l’autre » : pour la transmission d’un art vivant
          Lucie Villeneuve
        • Du regard en soi au regard de l’autre
          Maud Gendron-Langevin
        • L'enseignement du théâtre social à l'école : réflexions sur la mobilisation des élèves en tant que citoyens créateurs
          Ney Wendell
        • Une pédagogie du mouvement dramatique : la formation de l'acteur au sein de la compagnie du Théâtre du Mouvement
          Véronique Muscianisi
        • DOCUMENTS

        • En équilibre sur le manteau de la cheminée
          John O’Toole
        • La trajectoire d’enseignement en théâtre : entretien avec Jacques Lessard
          Francine Chaîné et Carole Marceau
        • PRATIQUES ET TRAVAUX

        • Le surtitrage intralingual au théâtre… ou son absence : une étude de cas des Belles-Sœurs à Paris
          Michèle Laliberté
        • L’envers du décor du Temps sauvage d’Anne Hébert
          Annie Tanguay
        • REVUE DES REVUES

        • Études théâtrales n° 59 (2014), Jeu n°s 150, 151, 152, 153 (2014), Spirale n° 245 (2013), Voix et images n° 115 (2014)
          Sara Thibault
        • RÉSUMÉS / ABSTRACTS / NOTICES BIO-BIBLIOGRAPHIQUES



          Numéro 53-54 (printemps-automne 2013) : « Mémoire vive : théories, pratiques et politiques du répertoire au XXe siècle »

          Dans le discours de l’histoire comme dans celui de la critique et de la théorie théâtrales, la notion de répertoire demeure centrale. Mais il apparaît clairement que son emploi dans des contextes culturels, artistiques et nationaux très différents ne saurait se limiter à l’idée de « collection de chefs-d’œuvre » à laquelle on a longtemps associé le terme. À l’évidence, il n’y a plus un mais une diversité de répertoires et ceux-ci n’offrent plus la même image de prestige et de stabilité qu’auparavant. L’étendue des usages et des appropriations apparaît, en ce sens, le signe incontestable du fait que le champ d’application de cette catégorie ne correspond plus à un « théâtre hégémonique » dont la valeur de référence assurait jadis une fonction de légitimation et de pérennisation. Plus que jamais, le régime de création / production actuel invite à considérer le terme dans ses variations mineures, singulières et hétérogènes qui attestent que l’épaisseur historique ou mémorielle du théâtre est une donnée sans cesse réévaluée et jamais définitivement acquise. Fruit de la collaboration de quatorze chercheurs universitaires provenant d’horizons divers, le dossier que nous présentons ici prend la mesure de cette nouvelle éthique du répertoire en proposant un ensemble d’analyses qui examinent des œuvres et des corpus dramatiques, des créateurs individuels et collectifs, de même que des situations, événements et contextes qui donnent à penser la manière dont sont rejoués ou réactivés les enjeux du répertoire.

          L'Annuaire théâtral no 53-54

            SOMMAIRE

          • Mot des directrices
            Trente ans plus tard
            Jeanne Bovet
          • Présentation
            Le répertoire : lieu de mémoire, lieu de création
            Jeanne Bovet et Yves Jubinville
          • LE RÉPERTOIRE EN QUESTION

          • Édition et répertoire national au Québec
            Lucie Robert
          • De la place des spectateurs dans les mouvements de répertoire
            Marie-Madeleine Mervant-Roux
          • Le(s) répertoire(s) du théâtre populaire : des rapports protéiformes à l'idée de nation
            Marion Denizot
          • Les Belles-Soeurs au présent : prolégomènes à l'étude d'un lieu de mémoire québécois
            Yves Jubinville
          • L'ENTRÉE AU RÉPERTOIRE : JEUX ET ENJEUX DU CLASSEMENT

          • L'impermanence est-elle soluble dans le répertoire?
            Frédéric Maurin
          • La mémoire de la tradition spectaculaire dans le théâtre québécois
            Hervé Guay
          • Le naturalisme détourné : le Wooster Group face au répertoire classique
            Katia Arfara
          • Denis Marleau met en scène Othello : une oeuvre de répertoire dans le « contre-répertoire » d'UBU
            Florent Siaud
          • LES RÉPERTOIRES EN CONCURRENCE

          • Jean-Louis Roux et la mise en scène du répertoire européen : ouverture sur le présent, clotûre du passé
            Sylvain Schryburt
          • Caribéanisation du répertoire européen : Shakespeare revisité par les dramaturges caribéens
            Stéphanie Bérard
          • Faut-il oublier la création pour accéder au répertoire?
            Hélène Beauchamp
          • Le théâtre de Claudel : création vivante d'un répertoire
            Françoise Dubor
          • Poétique de la mémoire fragmentée : fondement d'un répertoire des dramaturgies contemporaines d'Afrique noire francophone
            Dominique Traoré
          • Cosmopolitisme et nationalisme dans le théâtre d'Edmond Picard : les enjeux identitaires du répertoire théâtral en Belgique francophone à la fin du XIXe siècle
            Cécile Vanderpelen-Diagre
          • RÉSUMÉS / ABSTRACTS / NOTICES BIO-BIBLIOGRAPHIQUES



            Numéro 52 (automne 2012) : « Contemporain et tradition »

            Pour cette cinquante-deuxième livraison, L’Annuaire théâtral propose une réflexion de fond autour d’une problématique complexe : les rapports entre les traditions théâtrales et les pratiques scéniques contemporaines. Le terme de « tradition », faut-il le noter, était il y a peu banni du vocabulaire des praticiens et des théoriciens du théâtre. Depuis la rupture moderne, il restait en tous cas associé à ce que ceux-ci cherchaient consciemment à combattre, sinon à mettre à distance en adoptant des postures et en posant des gestes ayant une visée critique. La postmodernité n’opère pas, à cet égard, un changement radical si l’on considère qu’elle maintient, à la faveur de stratégies nouvelles de réappropriation ou de récupération, la ligne tracée par la modernité entre l’ancien et le nouveau, entre le passé et le présent.

            L'Annuaire théâtral no 52

Société québécoise d'études théâtrales, 2011